Dimanche 28 octobre :

       Aujourd'hui on est le dernier dimanche d'octobre donc c'est le jour du changement d'heure, de ce fait il fait jour lorsque je pars pour la randonnée de Rebréchien. Le parcours a pour cadre la Forêt d'Orléans comme la semaine dernière mais un peu plus au nord. Pour y arriver il y a une plaine à traverser et un petit vent frais venant du nord-est nous cingle le visage. Une fois dans la forêt, quel bonheur, mais par contre heureusement qu'il fait jour, car on entend le vent dans le feuillage des arbres et le craquement des glands sous nos pieds à chaque pas ; tous ces petits bruits apportent un petit air sinistre à la randonnée. Contrairement au weekend précédent le ciel est couvert et le cadre est plus monotone. Heureusement après le ravitaillement sur le circuit de 23 kilomètres, on prend un petit sentier qui serpente dans la forét et au maximum du circuit nous apercevons des maisons de Saint-Lyé-la-Forêt. Je repasse pour la deuxième fois au point de ravitaillement avant de continuer vers Rébréchien où nous retrouvons les marcheurs des autres circuits. Il est à peine 11h00 lorsque j'arrive à la salle, ni une ni deux, je repars dans ma lancée faire la boucle de 5 kilomètres qui reste autour de la ville.

Dimanche 21 octobre : 

        Aujourd'hui me voici à Chanteau pour leur randonnée pédestre. Le parcours contourne le château de la Brossette puis revient jusqu'à l'église avant de pénétrer dans la forêt domoniale d'Orléans pour la suite de la randonnée. Ce matin il y a un peu de fraîcheur, mais c'est un temps idéal pour marcher. Les chemins sont propres, il n'y a plus d'eau dans les ruisseaux et le niveau des étangs est bas, et sur certains chemins il y a aussi de grandes crevasses.Dès que le soleil commence à chauffer un peu, une brume apparait et nous offre des décors magnifiques, et notamment au détour d'un chemin lorsque le soleil traverse les arbres en créant de splendides tirants. Cette randonnée en sous-bois a été très agréable avec les tapis de feuiiles mortes et de belles couleurs d'automne.

Dimanche 14 octobre : 

        Pour moi c'est la reprise de la saison pédestre, et la Rand'Automne organisée par la SMOC Saint-Jean-de-Braye est ma première marche de la saison. Il est 7h15 lorsque je pars et il fait encore nuit, sur le sentier qui traverse le bois proche du cimetière c'est un peu juste. Le parcours rattrappe rapidement le sentier en bordure de la Bionne puis Combleux en passant par l'embouchure, la patache et le déversoir. On commence à voir la lueur du jour avec des reflets sur la Loire. De là, on longe la Loire jusqu'à Chécy où il y a le point de ravitaillement. Je retrouve quelques marcheurs dont un groupe qui repart sur le grand parcours. Naturellemnet je leur emboîte le pas et me voilà parti par les bords de Loire jusqu'à la hauteur de Bou et retour à Chécy pour un deuxième passage au ravitaillement. Nous repartons en suivant le canal jusqu'à la Cale à Girard, puis nous passons à travers les champs de vigne de Chécy et nous traversons la plaine pour rejoindre Boigny-sur-Bionne et un autre point de ravitaillement. Nous repartons et à la sortie de Boigny un groupe de cyclotouristes arrive, en fait il s'agit du groupe d'Orléans Cyclo-Touriste qui rentre vers Orléans, quelques échanges et je continue jusqu'au Parc de Charbonnière. Nous faisons une bonne boucle dans le parc avant de passer devant le château et de revenir au point de départ pour cette randonnée.

 

      Voici le petit commentaire de Patrick des CT Vierzonnais avec qui j'effectue Bourges - Sancerre depuis de très nombreuses années.

     J'ai voulu voir Sancerre et j'ai pas vu Sancerre. Voilà, un nouvel épisode de cette longue, très longue nouvelle saga avec en général un scénario toujours bien écrit. Nous en sommes au 67ème épisode, pour ma part c'était mon 41ème, dont je suis un des nombreux acteurs car cette année nous étions plus de 1 400. Pour en revenir à notre scénario, il paraît être écrit à l'avance et bien sûr, comme toute bonne histoire à suspense, il y a une une certaine tension. Il y a eu de mauvaises conditions météo, alors on nous annonce que l'histoire va sans doute être réécrite. Certaines scènes ne sont pas jouables alors au dernier moment nos scénaristes ont modifiés certaines séquences de l'épisode, bravo. Le départ est toujours bien écrit, à minuit c'est le top départ en groupe, je retrouve quelques acteurs des épisodes précédents. On s'enfonce dans la nuit.... Les kilomètres défilent, St Michel, Les Aix, ... il y a du brouillard, il nous enveloppe de plus en plus. Humbligny, Neuvy les 2 Clochers, la visibilité est réduite, pas de longs rubans lumineux traversant la nuit, pas de flash de notre phare qui balise notre périple depuis de nombreuses années. Il commence à faire jour, nous sommes dans la purée de pois, mais on avance toujours : Reigny, Bué, les vignes et au loin ?????..........RIEN. Tient voilà les caves de la Mignonne mais on est arrivé !!! Et Sancerre ? Il est où ? Allez un petit verre de blanc (c'est écrit dans le scénario) Il faut déja prendre le bus pour revenir sur Bourges, horreur !!!! il y a de la buée sur les vitres. Voilà, le scénario n'avait pas prévu que je voulais voir Sancerre et que je ne verrais pas Sancerre. Alors rendez-vous l'année prochaine pour le 68ème épisode.

Dilanche 3 décembre

      Les conditions météorologiques de ce jour annoncent des pluies verglassantes, ce matin le ciel est chargé mais pas d'eau dans l'immédiat et le thermomètre affiche -3°. Je décide tout de même d'aller à Saint Denis en Val faire la randonnée pédestre. Voulant faire environ 20 Km, un dilème se présente aux inscriptions, il y a un circuit de 15 ou 25 kilomètres. En regardant le circuit, il y a une possibilité de couper sur le circuit de 25 km et il n'est  pas trop tard, en effet me voilà sur le départ à 7h35.

      Il n'y a pas foule aujourd'hui et je me retrouve seul dans les rues de Saint Denis en Val. Le circuit m'emmène vers l'île Charlemagne que je traverse de part en part en longeant le plan d'eau. Puis j'arrive à l'extrémité du plan d'eau, et je suis les bords de Loire par le sentier jusqu'au château de l'Isle pour le ravitaillemnt. Là non plus il n'y a pas grand monde, c'est donc sans peine que je m'approche des tables contrairement à d'habitude. Je repars en direction de Sandillon en suivant la Loire jusqu'aux sablières. Là le circuit revient en contrebas de la Levée jusqu'à la ferme de la Haute Isle où se trouve un point d'eau. Ensuite le circuit passe par le domaine de Melleray et là je retouve les autres parcours avant la fin de la randonnnée.

      Ce fût une matinée agréable mais froide, il n'a même pas plu, sauf sur la route du retour en voiture ; par contre les organisateurs étaient un peu déçu puisqu'il n'y a eu que 480 participants alors qu'ils en espéraient au moins 700 !

      

Vous êtes ici : Accueil Activités Marche