Ce matin le vent est plutôt nord-est, alors nous partons en direction de Vennecy, Fay-aux-Loges et Châteauneuf où nous faisons une pause-café bien appréciée, hé oui les terrasses sont rouvertes. Nous repartons en traversant La Loire et nous empruntons la Levée jusqu’à l’île Charlemagne où le groupe s’égrène au fur et à mesure que nous nous rapprochons d’Orléans en fonction du lieu de résidence de chacun.

 

Du 22 au 24 mai :

      Initialement prévue en 2020, notre séjour au camping de Fresnay-sur-Sarthe avait dû être annulé en raison de la pandémie, les déplacements étant limités et les campings restants fermés. Cette année nous sommes donc enthousiastes de pouvoir nous retrouver même si nous ne pourrons pas prendre les repas en commun et malgré une météo pas très optimiste.

Samedi 22 mai :

      Pour notre premier circuit nous partons à l’assaut des Alpes Mancelles en passant par de magnifiques villages comme Saint-Léonard-des-Bois ainsi que Saint-Céneri-le-Gérei avec un superbe point de vue sur le pont et la Sarthe ainsi que l’intérieure de l’église avec des fresques du XIIème et du XIXème siècles.  Ensuite nous continuons notre périple vers le point culminant de la Mayenne : le Mont des Avaloirs (416 m), une averse nous obligent à bâcher juste avant la montée. Après un bon arrêt nous repartons direction Pré-en-Pail pour notre pause pique-nique qui va être perturbée par une averse nous obligeant à trouver des abris de fortune.

 

 

      Nous montons vers la forêt de Pail en passant par la corniche de Pail avant d’atteindre le col de Saint Sulpice (246 m). Nous redescendons par Averton puis temporisons un peu notre déplacement pour laisser la priorité à un orage. Nous rejoignons Fresnay non sans avoir droit à une dernière averse en arrivant au camping.

Dimanche 23 mai :

       Nous partons plein sud jusqu’à Conlie puis direction sud-ouest avec un vent plus défavorable qui nous accompagne jusqu’à Sainte-Suzanne, cité médiévale que l’on aperçoit sur son piton rocheux. Nous nous installons sur des tables de pique-nique sur une petite place. A la fin du repas quelques gouttes d’eau s’invitent pour le dessert. Nous repartons, puis quelques kilomètres plus loin nous quittons notre itinéraire pour aller voir le dolmen des Erves. Nous passons par Voutré avant de rentrer dans la forêt domaniale de Sillé-le-Guillaume, puis nous longeons le grand étang avant de descendre vers la ville. Une petite pause devant le château et nous repartons par Saint-Martin et nous passons par le col de la Source (243 m) avant de rejoindre Fresnay-sur-Sarthe.

 

  

Lundi 24 mai :

      Au réveil il pleut encore un peu après une nuit assez pluvieuse, ce qui n’est pas très encourageant pour notre dernière sortie sur la matinée. Au moment de partir la pluie a cessé, par contre le ciel est très chargé. Nous partons vers l’est, et après quelques kilomètres nous sommes contraints de mettre nos imperméables. Heureusement l’averse ne dure pas longtemps et nous arrivons à René où nous pouvons admirer une halle datant de 1533. Ensuite nous rentrons par Grandchamp, mais à la sortie du village Didier crève de l’avant. Nous continuons notre parcours par Rouessé-Fontaine et Saint-Pierre. Devant nous le ciel se noircit de plus en plus et nous n’aurons pas le temps d’arriver au camping avant l’averse.

  

 

Du jeudi 13 au samedi 14 mai 2021 :

     Me voici de retour à la maison après avoir fait un VI. Dans le jargon cyclotouristique, c’est un voyage itinérant. J’ai donc eu l’excellente idée de m’inscrire à cette aventure de 325 kilomètres organisée par l’OCT sur trois jours. Départ jeudi matin à 8h du théâtre dans la direction de l’Indre.

     La première véritable pause fut le pique-nique pris chez Alain Cuvier à la Ferté-Imbault. Bien connu des passionnés, Alain collectionne et restaure des vélos anciens depuis 35 ans et il les expose dans un musée qu'il a créé chez lui. Non seulement nous avons eu la joie de découvrir sa magnifique collection mais les échanges avec Alain furent tout aussi passionnants. Pour ma part, j’ai eu le plaisir d’enfourcher une jolie monture à deux vitesses rétro-directes.

     Puis nous sommes repartis, légèrement arrosés pour arriver à notre lieu d’hébergement à Vatan. L’accueil par le panneau du village pourrait laisser perplexe plus d’un visiteur. Mais nous avons été chaleureusement accueillis par le cyclo-club de Vatan.

     Le second jour, une boucle aux alentours de Châteauroux nous permit de découvrir le dolmen de Liniez puis le jardin des amoureux à Saint Valentin. Après un pique-nique bien mérité mais à l’abri d’une bonne douche à Châteauroux, nous sommes repartis pour le château de Villegongis, la collégiale Saint Sylvain de Levroux. Enfin, l’arrivée à Bouges le Château fut l’occasion de jouer la pancarte.

     Enfin et bien reposés, nous avons pris le chemin du retour à travers la Sologne poussés par un vent particulièrement puissant.

    J’ai aimé ce voyage, déconnecté de la vie professionnelle, une balade à vélo telle que celle-ci permet de cultiver la vue, l’odorat à travers cette magnifique campagne. C’est aussi et surtout de très beaux moments de partage avec les copains de l’OCT.

 

Première étape : Orléans - Vatan ==> 113 Kilomètres

 

Deuxième étape : Vatan - Châreauroux - Vatan ==> 93 kilomètres

 

Troisième étape : Vatant - Orléans ==> 119 kilomètres

        Comme il y a très peu de vent ce matin, nous allons fleurter avec la Beauce en nous rendant à Baccon. Là nous faisons un petit arrêt puis nous repartons jusqu’à Beaugency où nous traversons la Loire. Nous traversons alors Cléry-Saint-André puis Saint-Hilaire-Saint-Mesmin avant de rejoindre Orléans et conclure notre matinée.

 

         Profitant d’un vent faible, c’est direction le nord et nous partons donc vers les Chapelles puis Neuville-aux-Bois. Nous continuons notre route vers Trainou puis nous passons par Chécy et enfin Combleux. Pour finir nous suivons les bords du canal pour rentrer sur Orléans.

 

Vous êtes ici : Accueil Activités Cyclotourisme