Dimanche 22 septembre :

              Le temps n’est pas très encourageant mais nous allons tout de même à la sortie de l’ASPTT Orléans. C’est à quinze que nous partons vers la Sologne, dont Maryvonne avec son petit-fils Roman en tandem. Le ravitaillement se trouve avant le carrefour des quatre routes. En repartant une partie du groupe rentre directement par le parcours de 41 kilomètres, les autres continuent sur les plus grands circuits. Nous rejoignons Sennely où Michelle et Vincent nous quittent pour continuer sur le plus grand parcours. Nous nous retrouvons à cinq pour continuer sur le 63 kilomètres. Après le Gué Robert nous allons à Marcilly où les nuages sont de plus en plus denses et déversent quelques larmes,  mais avant d’arriver à Farges la pluie s’intensifie et nous faisons un arrêt pour bâcher. Ensuite nous passons par St-Cyr en Val avant de rejoindre le point de départ. Nous retrouvons quelques Océtistes pour le verre de l’amitié. Roman a une coupe que Marie-Lou lui a remise, nous ne pouvons que la remercier (Ormes était le club le plus nombreux avec 28 participants). Un peu plus tard un membre de l’ASPTT vient vers nous avec 2 coupes : la première pour le deuxième club le plus nombreux et la deuxième pour le club ayant le plus de féminines avec 8 participantes. Pendant ce temps-là, dehors il pleut des cordes et nous pensons à Michelle et Vincent qui sont encore sur la route.

              C’est à dix que nous partons ce matin pour notre sortie club et nous nous dirigeons vers l’Est en Forêt d’Orléans jusqu’à Vitry aux Loges en passant par Trainou. Nous revenons par Fay aux Loges puis par Chécy avant de rejoindre Orléans par Combleux et Saint-Jean de Braye.

              C’est faisant suite à une proposition de Dominique lors d’une sortie en 2018, qui a demandé «pourquoi ne ferions-nous pas la Loire à Vélo en 2019», que petit à petit le projet prend forme. Pour des raisons pratiques notamment, nous décidons d’effectuer notre périple de Saint-Brévin vers Orléans. De plus les personnes l’ayant déjà fait en 2007 auront une vision différente sur le parcours. Nous retenons donc la période de la fin août pour notre périple en espérant attirer quelques jeunes. Bonne idée, puisque 4 jeunes se joignent à nous ; ainsi nous serons 21 sur le vélo et 2 personnes assureront la logistique (transport des bagages et achats pour les pique-niques du midi).

Samedi 24 août :

              Nous nous retrouvons sur le parking des cars Majolem à Fleury-les-Aubrais pour une petite excursion jusqu’à Préfailles à la Pointe de Saint-Gildas. En effet, nous n’avons pu obtenir un hébergement à Saint-Brévin. Après le chargement des bagages et des vélos nous partons ; cela me rappelle les départs en car pour les semaines jeunes si ce n’est qu’il y a plus d’adultes que de jeunes. Après un arrêt pour se restaurer et la coupure du chauffeur, nous arrivons à Préfailles pas trop tard. Cela nous permet de prendre possession de nos chambres, puis de pouvoir vaquer à diverses activités : la piscine pour certains, la plage pour d’autres ou encore se promener à pied en bord de mer, etc…

               Dans la soirée Daniel (un ancien du club) qui habite dans les environs vient nous rendre visite et nous accompagnera le lendemain jusqu’au pique-nique.

Dimanche 25 août : Préfailles – Nantes (94 Km)

            Avant de partir, nous allons jusqu’au port pour une photo de groupe, puis nous partons pour Saint-Brévin. Avant d’arriver à Port-Giraud, Léopoldine crève, et bien évidement de la roue arrière. Ensuite nous longeons la côte où il y a quelques carrelets. Nous passons par Saint-Michel-Chef-Chef avant d’arriver à Saint-Brévin où nous allons jusqu’à l’estuaire de la Loire pour avoir une belle vue sur le pont de Saint-Nazaire et nous allons voir le serpent de mer. En repartant nous passons par le point officiel du départ de la Loire à Vélo. Nous longeons la Loire jusqu’à Paimboeuf puis le canal de la Martinière et nous nous arrêtons à Le Migron pour le pique-nique. Au moment de repartir Léopoldine est à plat, petite réparation et nous sommes prêt à repartir quand, sur le flan, nous apercevons une hernie, re-démontage et mise en place d’un emplâtre ; nous pouvons alors continuer jusqu’à Le Pellerin. Il manque une partie du groupe : Léopoldine s’est encore fait remarquer avec sa roue arrière. De là, nous prenons le bac pour Couëron et nous continuons jusqu’à Indre pour prendre à nouveau le bac et ainsi passer par Trentemoult qui est un ancien petit village de pêcheurs avec des maisons colorées. Peu de temps après, nous arrivons sur Nantes et nous passons par «les machines de l’île» et nous arrivons au moment où l’éléphant déambule sur la place. Nous traversons la ville pour arriver à l’auberge de jeunesse, lieu de notre hébergement.

Lundi 26 août : Nantes – Angers (104 Km)

               Nous rattrapons les bords de Loire et la suivons jusqu’à Mauves-sur-Loire. Là nous traversons le fleuve et nous allons à Champtoceaux avec une bonne côte pour arriver dans le centre du village. Un arrêt dans le bourg permet à certains de pointer les BCN/BPF et pour d’autres de grignoter un peu. Nous repartons direction Saint-Florent-le-Vieil où un nouveau petit arrêt s’impose pour le pointage du BCN/BPF. En sortant de la ville nous cherchons un endroit à l’ombre pour le pique-nique. Lorsque nous repartons, nous sommes sur la Levée, et il commence à faire bien chaud, de plus en plus chaud… et lorsque nous arrivons à Montjean-sur-Loire le bar est pris d’assaut. Après quelques kilomètres, nous coupons un bras de Loire par une passerelle et ainsi nous nous retrouvons sur l’île de Chalonnes, avec des petites routes bien agréables. Didier étant devant avec Garance, n’a pas fait attention à la passerelle et est allé trop loin, ils devront faire demi-tour et revenir sur leurs pas. Nous les attendons au Port-Giraud avant de poursuivre notre route au complet. Nous passons par le charmant village de Savennières, ensuite notre groupe se scinde en deux. Certains continuent directement par les bords de Loire tandis que les autres font un détour par Béhuard qui a obtenu le titre de petite cité de caractère, c’est aussi l’unique commune à être une île sur la Loire. Nous passons par La-Pierre-Bécherelle et nous quittons la Loire pour suivre le Maine jusqu’au Lac de Maine où se trouve notre hébergement.

Mardi 27 août : Angers – Saumur (62 Km)

              Aujourd’hui nous avons une petite étape, nous prenons donc le temps pour traverser la ville et nous passons par la cathédrale puis le château aussi appelé château des Ducs d'Anjou avec ses jolis jardins multicolores dans les douves. Ensuite nous prenons la direction de Saint-Mathurin-sur-Loire qui est un BCN/BPF. Nous continuons par le sud de la Loire jusqu’à Gennes où nous retrouvons Robert et Thérèse, membres de notre club qui habitent maintenant dans la région angevine. Nous pique-niquons tous ensembles, puis nous traversons le village afin de trouver un bar pour prendre un café. Nous repartons en restant sur le coteau avec des petits vallonnements jusqu’à Saumur. Puis nous nous dirigeons sur l’île d’Offard à proximité du camping où se situe notre hébergement. De là nous nous avons une très belle vue sur le château, une petite balade nocturne à pied nous permet de le découvrir avec ses illuminations.

Mercredi 28 août : Saumur – Bréhémont (63 Km)           

                 Nous traversons Saumur avec une bonne côte qui nous attend, mais au sommet nous avons la satisfaction d’avoir une splendide vue sur le château avec sur l’esplanade de la vigne et la Loire sur le côté. Ensuite nous restons sur le coteau avec les vignes et nous voyons la vallée de la Loire qui se dessine en contrebas. Puis nous regagnons la vallée afin de traverser Parnay puis Turquant où il y a beaucoup de caves et d’habitations troglodytes. De là nous remontons tranquillement sur le plateau et nous passons devant le moulin de la Herpinière sans ses ailes, ces dernières ont dû être démontées pour restauration. Nous continuons jusqu’à Fontevraud l’Abbaye où nous visitons l’ancienne Abbaye avec un guide qui a su capter l’attention de nos jeunes qui n’ont pas eu le temps de s’ennuyer. Après la visite, nous retrouvons Gérard et Jocelyne GUILLET de Tours. Nous pique-niquons dans la ville puis direction Candes-Saint-Martin en passant par le point de vue où il y a les ruines d’un ancien moulin. De là-haut, nous avons une vue sur le confluent de la Loire et de la Vienne. Nous descendons vers Candes et nous allons directement à Montsoreau. Nous revenons par les bords de Loire en passant par le château de Montsoreau puis par la collégiale de Candes. Nous traversons la Vienne, puis nous empruntons la piste cyclable qui suit la Vienne avant de la quitter pour se rendre à Avoine et rejoindre la Loire. Nous faisons un petit crochet pour passer devant le château de Rigny-Ussé surnommé le château de « la Belle au Bois Dormant » car il aurait inspiré Charles Perrault pour son célèbre conte. Un peu plus tard nous arrivons à Bréhémont, terme de notre étape. Gérard et Jocelyne nous quittent, nous ne pouvons que les remercier d’avoir fait un bout de chemin avec nous.

Jeudi 29 août : Bréhémont – Amboise (65 Km)

               Ce matin je pars un peu plus tôt avec Hector pour aller jusqu’à Azay-le-Rideau pour le pointage du BCN/BPF. Une bonne côte nous attend pour sortir d’Azay et ensuite nous traversons la plaine jusqu’à la Levée. Juste en arrivant sur une portion de pavés nous rattrapons le groupe. Il ne nous reste alors que quelques kilomètres pour arriver à Villandry. Là nous faisons la visite libre de son jardin à la française qui est très réputé. Après avoir serpenté entre les différents massifs colorés nous repartons en suivant le Cher jusqu’à Tours. Nous traversons la cité jusqu’à la Loire puis nous la suivons jusqu’à La Ville aux Dames où nous retrouvons la logistique pour le pique-nique. De là nous rejoignons Montlouis sur Loire puis nous passons à travers les vignes par d’agréables petites routes. Nous arrivons alors à Lussault sur Loire et nous regagnons les bords de Loire qui nous amènent à Amboise. Nous nous dirigeons alors sur l’Ile d’Or où se situe notre dernier hébergement. Il n’est pas tard et après le rangement des vélos et la douche nous pouvons déambuler en ville parmi les touristes encore nombreux en cette période. Pris par des obligations la famille Bertheloot va nous quitter après le repas.

Vendredi 30 août : Amboise – Orléans (112 Km)

                Pour cette dernière journée, une grande étape est à l’ordre du jour. Jean-Paul et Chantal de la logistique doivent aussi nous quitter. Notre groupe est donc réduit ce matin et c’est alors à 16 que nous partons, et nous commençons par une belle vue sur le château. Ensuite, une côte avec un fort pourcentage nous permettre d’atteindre le plateau. Nous profitons d’un beau panorama et  nous apercevons des montgolfières à l’horizon. A Mosnes nous revenons dans la vallée et nous passons par Chaumont sur Loire sans voir le château puisque nous n’avons pas assez de recul. Une piste cyclable boisée nous mène à Candé sur Beuvron. Ensuite nous passons à Blois d’où l’on voit toute la ville au niveau du fleuve. Nous allons jusqu’à Muides sur Loire pour le pique-nique, nous retrouvons Etienne et Solange qui sont venus à notre rencontre. Lorsque nous repartons il fait très chaud, heureusement il y a du vent mais il est défavorable. Nous passons au nord de la Loire et nous allons jusqu’à Tavers où Adeline et Joëlle nous offrent un rafraîchissement qui est le bienvenu, nous pourrions même rester plus longtemps mais il nous reste encore quelques kilomètres à faire. Nous arrivons à Beaugency et nous repassons au sud de la Loire. Nous continuons notre route par Dry et nous retrouvons la Loire à vélo au sud de Meung sur Loire. Nous traversons alors le Loiret à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin et nous continuons sur la digue jusqu’au Pont de l’Europe.

                Nous longeons les quais d’Orléans jusqu’au Pont Thinat où nous remontons sur les boulevards pour rejoindre le théâtre, terme de notre périple.

Bilan :

Un voyage de 498 kilomètres au total en 6 étapes.

Un grand merci pour les deux féminines de la logistique : Danielle et Chantal (sans elles notre Vi n’aurait pu s’effectuer)

Félicitations à nos quatre jeunes qui ont été exemplaires et se sont bien adaptés au groupe.

Très bonne cohésion des adultes pendant ce séjour.

Voici la liste des participants :

  • Annie ALLARD
  • Garance BERTELOOT (jeune)
  • Hector BERTELOOT (jeune)
  • Léopoldine BERTELOOT (jeune)
  • Nicolas BERTELOOT
  • Didier BOISSEAU
  • Aurore COUDRAY
  • Claude DAUVILLIER
  • Danielle DAVID (logistique)
  • Dominique DAVID
  • Marie-Claire GUILLAUME
  • Evelyne MERIE
  • Michelle PHILIPPEAU
  • Jean-Michel REGNEAU
  • Chantal RENAULT
  • Guillaume RENAULT
  • Joël RENAULT
  • Pascal RICOIS
  • Vincent RICOL
  • Maryvonne TERRIER
  • Chantal TOURNEREAU (logistique)
  • Jean-Paul TOURNEREAU
  • Adam ZINZIUS (jeune)

Dimanche 8 septembre :

              Comme les années précédentes, notre club tient un stand pour «Rentrée en Fête» à Orléans, à proximité de la cathédrale. Sur le parvis de cette dernière nous avons aussi un espace qui nous est dédié pour proposer aux jeunes intéressés un parcours de sécurité routière. Tout au long de la journée beaucoup de jeunes sont venus sur notre parcours où on leur demandait de respecter au mieux le code de la route.

Samedi 6 juillet : 

      En cette veille de Challenge du Centre, on se retrouve à une quarantaine de cyclos dont 6 Océtistes pour participer à la cyclo-découverte au Pays de George Sand. Un petit circuit de moins de 20 km nous fait découvrir les alentours et le cœur de La Châtre avec notamment la Chapelle et la Fontaine de Vaudouan, le château de Briantes et son pigeonnier ainsi que le Centre de Formation de Taille de Pierre.

Dimanche 7 juillet : 

       C’est le Challenge du Centre de l’Indre à La Châtre. Nous profitons de la petite fraîcheur matinale (qui ne va pas durer) pour nous élancer sur des petites routes bien agréables qui nous mènent à travers les prairies et les bois jusqu’au célèbre petit village de Sainte-Sévère-sur-Indre. Nous poursuivons le circuit toujours sur les petites routes qui serpentent entre forêts et pâturages tout en nous faisant jouer du dérailleur. Il fait super beau et la chaleur étant là, le dernier ravito situé dans le magnifique cadre du Moulin d’Angibault est le bienvenu même si on doit se munir d’une petite cuillère pour manger les carrés de chocolat qui se sont magiquement transformés en pâte à tartiner.

      Notre petit groupe se divise, certains finissent sur le circuit du 82 km, tandis qu’Annie et Anne-Marie poursuivent sur le grand parcours de 95 km qui passe par le village de Nohant, en espérant pouvoir visiter le Domaine George Sand.

        Nous étions une douzaine d’Océtistes à avoir bravés ces petites routes de l’Indre où il n’y avait que 273 participants en tout.

Vous êtes ici : Accueil Activités Cyclotourisme